LA PEINTURE

En peinture, il est d’abord question de voir, au lieu d’appliquer une quelconque technique préétablie. Observer ce qui nous entoure pour voir les jeux du vide et du plein, de l’ombre et de la lumière, les variations de couleurs d’un ciel chargé de nuages, etc.
Voir la peinture en train de se faire, les passages ou les oppositions des couleurs entre elles, tout ce qui se passe et se transforme sous nos yeux, c’est se laisser guider par notre regard et faire confiance à notre façon de voir.


FORMATION

Ecole des Beaux Arts, Genève
Atelier de la Grande Chaumière, Paris.
Atelier de décors Piero Simonini, Paris.

PRATIQUE PROFESSIONNELLE

     Mon activité principale est la peinture.  
     Expositions et performances publiques dans des galeries et des lieux  institutionnels, à Lyon, Aix-en-Provence, Vence, Paris, Lausanne, Berne, Bruxelles, Montréal, New York.
     Scénographie pour les arts du spectacle (théâtre, opéra, ballet, cinéma)
     Enseignement  de la peinture et du dessin dans mon atelier et dans des structures extérieures (Université Tous Ages, Institut de psychologie, Faculté de Médecine, etc.



CREATION ET TRANSMISSION

« C’est la peinture qui me dicte ce que je dois faire ». Cette citation de Picasso m’avait heurté, jusqu’à ce que je comprenne qu’il s’agissait de lâcher prise, ne pas vouloir mais se laisser guider et que ce n’est pas une attitude passive, mais au contraire d’être en éveil.


Le complément nécessaire à cette attitude humble face à la toile ou à la feuille de papier est le travail d’analyse ; cela se fait dans l’après-coup, suite à une séance de dessin ou de peinture et nous permet de construire une œuvre, aussi simple soit-elle.


C’est grâce  aux regards extérieurs et à la parole des autres que j’ai pu analyser ce que je faisais et y voyant plus clair, développer un travail dans la continuité et une certaine cohérence. Des séries de peintures abstraites alternant avec des représentations réalistes de corps humains, de très grands formats succédant à des petites peintures, une diversité d’approche a été rendu possible par un travail de réflexion partagé avec des amis, d’autres artistes, des amateurs d’art et souvent avec les élèves fréquentant mes cours.


C’est ce processus alternant le lâcher prise et un travail de réflexion que je souhaite transmettre, tant il est pour moi bénéfique pour arriver à la satisfaction esthétique, sans faire enfler son égo, mais avec de plus en plus de confiance dans ses capacités créatrices.